«Traitez les gens comme s'ils étaient ce qu'ils pourraient être, et vous les aiderez à devenir ce qu'ils sont capables d'être.» Johann Wolfgang von Goethe

Favoriser l’intégration dans l’entreprise ordinaire

clémentine place des jouets dans des boites pour enfants

Grâce à un dispositif qui place le projet individualisé au cœur de l’accompagnement, Down Up accompagne l’accueillant et l’accueilli.

Créé grâce aux partenariats locaux, ce dispositif a permis à une dizaine de jeunes de faire leurs premiers apprentissages dans la vie professionnelle.

Il est bon de savoir que l’AGEFIPH a mis en place plusieurs dispositifs d’aide à l’emploi des jeunes handicapés. Ainsi, en ce qui concerne la formation en alternance, les mesures de soutien qui visaient les anciens contrats de qualification jeune, d’orientation ou d’adaptation ont été prorogées dans le cadre du nouveau contrat de professionnalisation. L’entreprise reçoit une subvention forfaitaire de 1000 euros par période de six mois et le jeune handicapé reçoit une allocation forfaitaire du même montant. De la même manière, il existe des aides à la formation en apprentissage. L’aide accordée à ce titre aux employeurs, également de 1000 euros, est versée pour une période de six mois.

L’AGEFIPH attribue également des primes visant à favoriser l’embauche durable des personnes handicapées. Ces aides sont cumulables avec les dispositifs d’aides à l’aménagement des postes de travail ou l’accessibilité des lieux de travail, y compris lors de la conclusion d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. De son côté, le jeune travailleur handicapé peut également cumuler ces aides avec des mesures de soutien et de suivi de l’insertion (aides aux transports, à l’hébergement, à l’interprétariat, accompagnement professionnel, aides techniques…). La loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées consacre par ailleurs un volet important à l’insertion professionnelle des personnes handicapées, notamment des jeunes handicapés. À cet égard, l’objectif prioritaire est l’accès à l’emploi en milieu ordinaire de travail des jeunes handicapés à travers notamment la forte mobilisation des mesures de la politique de l’emploi.