" Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m'enrichis." Antoine de Saint-Exupéry

Dialogue & information

Dialogue et information
L’annonce aux parents du handicap de leur enfant est un moment décisif, difficile et constructeur pour la relation à venir entre les parents et leur enfant. Il requiert de la part des professionnels (médecins, psychologues, psychothérapeutes) un accompagnement dans le temps, empreint de compréhension, de considération positive et de sincérité; notamment la reconnaissance difficile de leurs limites pour les médecins. Les parents ont besoin de temps pour accepter et traverser le deuil de leurs projets et attentes, et ainsi favoriser au mieux le développement de leur enfant handicapé, faciliter son autonomisation à l’âge adulte dans le contexte de ses propres limites cognitives ou physiques, en évitant l’écueil de la sur-protection.

Au-delà de susciter les occasions de rencontres et d’échanges entre les parents, mettre à leur disposition des services et des moyens leur permettant d’assumer pleinement, et en premier, leur rôle éducatif.

A cette fin, favoriser l’animation et la mise en réseau de tous ceux qui contribuent à conforter les familles dans leur rôle structurant vis-à-vis de leurs enfants différents.

Principes d’action et d’animation :

  • Valoriser prioritairement les rôles et les compétences des parents : responsabilité et autorité, confiance en soi, transmission de l’histoire familiale, élaboration de repères, protection et développement de l’enfant.
  • Favoriser la relation entre les parents et, dans cet objectif, privilégier tous les supports où les parents sont présents, en particulier le cadre associatif.
  • Encourager les responsables des lieux et structures fréquentés par les parents à accueillir ou susciter de nouvelles initiatives.
  • Favoriser une meilleure conciliation des temps familiaux et professionnels.
  • Mettre en place des actions de sensibilisation et de formation à destination des intervenants bénévoles ou professionnels, pour favoriser l’émergence de nouvelles pratiques. Elles devront assurer un bon équilibre entre la participation des parents et l’intervention des professionnels.
  • Garantir l’ouverture de ces lieux à tous les parents, en recherchant la fréquentation de publics issus de milieux différents, de générations et de catégories socio-professionnelles et culturelles différentes.
  • Prévoir un cadre éthique favorisant l’équilibre des relations familiales et ouvert à toutes formes de familles. Il s’appuiera sur les textes relatifs aux droits de l’enfant et de la famille.
  • Inscrire les projets dans la durée, notamment par le biais d’une convention pluriannuelle associant les différents partenaires.
  • Prendre appui sur un réseau mobilisable et compétent, sur des bénévoles et des professionnels très divers qui partagent l’engagement d’accompagner les familles, dans le respect des personnes et de leur autonomie, et qui s’appuient sur les connaissances disponibles aujourd’hui.
  • Participer à la construction d’un système d’animation partagée qui permette une circulation des informations, l’évaluation des actions, une capitalisation des savoir-faire, la transparence, la rigueur, la visibilité et un fort développement de ce mouvement.