«Traitez les gens comme s'ils étaient ce qu'ils pourraient être, et vous les aiderez à devenir ce qu'ils sont capables d'être.» Johann Wolfgang von Goethe

Formation professionnelle

Formation et intégration professionnelle : un accompagnement indispensable

La mise en place d’un dispositif d’accompagnement à l’intégration professionnelle est indispensable à la continuité du projet et à la réussite future de l’insertion. En lien avec la famille, Down Up anime un réseau de professionnels autour de la personne et de son projet. Ce réseau composé de professionnels de la formation, de l’éducation, de l’entreprise, de la santé et du secteur social a pour missions :

  • de désigner un coordinateur référent pour l’adulte déficient intellectuel,
  • de sensibiliser et d’informer les tuteurs dans l’entreprise ou dans la structure d’accueil.
  • d’établir une relation d’aide et de soutien avec tous les acteurs du projet personnalisé
  • de désamorcer et/ou résoudre les éventuelles difficultés liées aux non-dits, incompréhensions, interprétations
  • d’apporter à la personne en demande un accompagnement psychoaffectif et social

Pratique de scolarité et de formation professionnelle

La notion de parcours scolaire définie dans la loi sur l’égalité des chances du 11 février 2005 a permis de dynamiser les affectations des élèves handicapés. Chaque orientation ne doit pas être pensée comme un aboutissement, mais comme une étape d’une scolarité aménagée.

La circulaire du 31 juillet 2006 (circulaire n°2006-119 du 31.07.2006) aborde la question en ces termes :

« Dès la sortie du collège, l’actualisation des projets personnalisés de scolarisation doit prendre en considération la dimension de l’insertion sociale et professionnelle des parcours. On doit veiller notamment ici à ce que l’offre de formation soit conçue en cohérence avec la formation accessible aux adolescents handicapés ».

En théorie, la création d’UPI (Unité Pédagogique d’Intégration) dans les lycées professionnels est conditionnée par l’analyse précise des besoins, à la fois ceux des élèves et ceux d’un secteur situé au sein d’un tissu économique. Dans la pratique, lorsque aucun projet précis n’a été élaboré, les élèves doivent pouvoir accéder à des champs professionnels différents lors de la première année de scolarisation.