«Traitez les gens comme s'ils étaient ce qu'ils pourraient être, et vous les aiderez à devenir ce qu'ils sont capables d'être.» Johann Wolfgang von Goethe

Ateliers culinaires

L’ATELIER CULINAIRE DU PROJET « VIS TA VIE » EST UNE ACTIVITÉ RICHE EN ÉCHANGES ET EN APPRENTISSAGES DE LA VIE

Les tables réglables en hauteur et quelques ustensiles de cuisine


1 – LES ATELIERS CULINAIRES COLLECTIFS 

Ce projet s’inscrit dans une action qui tient compte à la fois de l’individuel et du collectif en offrant aux participants intéressés un espace socialisant mais aussi une passerelle vers l’autonomie.

Pour cela, il est nécessaire de connaître et maîtriser les éléments de la fabrication, les potentialités et les difficultés de chacun et de situer le niveau de chaque personne. Il est nécessaire de comprendre les demandes et les intérêts de chacun.

Aussi, est-il important qu’au sein de l’atelier, soit mise en place une pédagogie de réussite.

Cet atelier est attentif aux acquisitions que peuvent faire les personnes en vue d’une meilleure indépendance dans leur vie quotidienne. Ces acquisitions doivent passer par la confiance en soi, la valorisation et l’estime de soi.

La cuisine tant dans la pratique que dans son aspect symbolique véhicule des souvenirs d’enfance, des « nourritures psychoaffectives » qui font partie de la construction de son histoire. La mémoire sensorielle (gustative, olfactive, visuelle et tactile) est stimulée et peut raviver des expériences. La dimension psychoaffective tient une place importante dans l’accompagnement de la personne.

Pourquoi ce projet ?
Amener les participants à l’atelier culinaire à réaliser un plat simple dans sa totalité pour 4 à 6 personnes ou 1 à 2 personnes.

  • Amener les participants à varier les menus en tenant compte de la saison afin qu’ils se détachent progressivement des plats préparés du commerce,
  • Faire prendre conscience de la nécessité d’équilibrer les repas,
  • Sensibiliser à la connaissance des produits phares de la recette (histoire, apport diététique, etc.,),
  • Développer et consolider les règles d’hygiène (se laver les mains, nettoyer les légumes, etc.) et de sécurité (eau, électricité et ustensiles nécessitant une attention particulière, produits de nettoyage, etc.)
  • Permettre à chaque personne de vivre l’expérience valorisante de « chef cuisinier » et décider du menu, de l’élaboration du repas, de la liste de courses,
  • Permettre à chacun d’expérimenter des rôles différents valorisant l’image de soi,
  • Développer l’autonomie des participants et les prises d’initiatives individuelles.

Apport humain

La cuisine permet la concrétisation de tous les apprentissages fondamentaux : lecture, calcul, planification de tâches, résolution de problèmes …

L’utilisation de matériel performant contribue à la réussite des plats. La rapidité d’exécution, grâce à ce matériel, permet à la personne ayant une déficience intellectuelle de mieux gérer la planification des tâches.

Enfin, un atelier cuisine tisse un lien entre les personnes, quelle que soit leur origine sociale, autour d’un plaisir convivial et partagé pour les saveurs : c’est un temps d’échange, un temps qui crée du lien social en toute simplicité

La ficelle picarde en vidéo

La galette bretonne

Voir une vidéo de cours de cuisine


2 – LES ATELIERS CULINAIRES INDIVIDUELS

Ces ateliers individuels mis en place par Down Up depuis septembre 2016 sont le prolongement des ateliers culinaires collectifs.

Pourquoi ? 

Amener les participants à varier leurs menus en tenant compte de la saison afin qu’ils se détachent progressivement des plats préparés du commerce.

Objectif

Être capable de réaliser seul(e) des recettes simples pour une ou deux personnes sans aide extérieure après une formation individualisée.
La durée de la formation n’est pas fixée. Elle durera le temps qu’il faudra pour que l’objectif soit atteint.

Pour cela, différentes compétences devront être développées :

  • Faire le choix du plat à réaliser en fonction de la saison ;
  • S’assurer que les ustensiles à utiliser sont en sa possession ;
  • Acheter les ingrédients pour réaliser le plat ;
  • S’organiser pour que le plat soit réalisé en temps et en heure ;
  • Réaliser le plat en suivant la fiche recette et/ou la vidéo de la recette tout en respectant les règles d’hygiène et de sécurité.

Contenu

Quarante recettes vont être écrites et filmées pour qu’elles puissent être visionnées sur une tablette (IOS ou Androïd) ou sur un autre support numérique (TV, ordinateur).

Les recettes se déclinent en cinq domaines :

  • Potages
  • Plats salés
  • Burgers et tartines
  • Salades composées
  • Desserts

Chaque recette est réalisée avec quatre ingrédients au maximum. Pour chacune des recettes, il est proposé un cinquième ingrédient en option.

La personne formée accède aux recettes et se charge de se procurer les ingrédients pour la réalisation de la recette.

Le Rôle de l’animateur est d’intervenir le moins possible, il crée un climat serein et doit pouvoir s’adapter en toutes circonstances. Il conseille et aide en cas de nécessité sur l’organisation, la technique, l’hygiène et la sécurité.

Il amène la personne en formation à se poser les bonnes questions pour trouver les réponses adéquates pour surmonter les difficultés rencontrées et de ce fait répond aux interrogations.

Il met en confiance et encourage.

L’animateur accepte de refaire le plat autant de fois que le souhaite la personne formée jusqu’à cette dernière soit capable de la réaliser seule.

Ressources pédagogiques

L’animateur et les participants de l’atelier choisissent chaque semaine deux recettes : une salée et une sucrée. Elles sont choisies en fonction de la saison. Elles tiennent compte des désirs des participants.

Les recettes sont visualisées sur un écran situé dans l’atelier cuisine par l’intermédiaire d’une vidéo. Celle-ci se décompose en cinq parties qui prennent en compte les déficiences intellectuelles des participants.

  • Partie pédagogique et culturelle sur l’un des produits phares de la recette (histoire, apport diététique, etc.).  Les textes sont adaptés à leur profil.
  • Le matériel utilisé, une présentation par ustensile.
  • Les ingrédients utilisés, une vue par ingrédient
  • Le film de la réalisation de la recette.
  • Affichage du coût de chaque ingrédient et le coût total du plat.

D’autres personnes accompagnent les participants, une personne gère l’avancement du film et stoppe suivant la difficulté de réalisation, une 2ème personne accompagne pour aider dans les différentes tâches à réaliser si besoin est et l’animateur de l’atelier qui  supervise afin que tout se déroule bien : gestion du temps, sécurité, cohésion du groupe, explications complémentaires.

A ce jour, 60 recettes ont été réalisées.
Des exemples de recettes salées : de la soupe de potiron au gratin de coquillettes en passant par du lapin aux pruneaux ou des brochettes de bœuf à la plancha.
D’autres exemples pour les recettes sucrées : Gâteau au chocolat, panna cotta vanille passion, crème catalane ou encore pommes au four et aux amandes.

Nina filme serge qui prépare un platNina filme Serge qui prépare un plat…

préparation d'un plat avec support vidéo sur la télévision

Thibaut fait la cuisine en suivant le didacticiel…

préparation cuisine vision d'une galette filmée via un appareil photo

Résultat du produit fini.